L'OuLiPo

L'OuliPo

 

Définition : L'OuLiPo est un groupe d'écrivains qui fut fondé en France, en 1960. Son nom est l'acronyme d'Ouvroir de littérature potentielle. Fondé d'abord pour venir en aide à Queneau dans la rédaction de ses Cent mille milliards de poèmes, l'OuLiPo se mit bientôt à utiliser des contraintes littéraires du passé (comme le lipogramme) et en en inventer de nouvelles. En travaillant sur le matériel du texte, sur des «patrons» d'écriture, il est possible de rendre lisible une infinité de textes, potentiellement inscrits dans les contraintes littéraires utilisées.

Les principaux auteurs de ce groupe sont : Raymond Queneau, Italo Calvino ou Georges Perec.

Le travail des membres de l’OuLiPo est de se donner des contraintes sur la manière d’écrire des poèmes, considérant que les contraintes sont bonnes pour l’esprit car elle le force à donner son maximum.

Voici le poème que j'ai choisi :

Si tu t’imagines

Si tu t'imagines

Si tu t'imagines, fillette fillette

Si tu t'imagines

Qu'ça va qu'ça va qu'ça

Va durer toujours

La saison des a

La saison des a

Saison des amours

Ce que tu te gourres fillette fillette

Ce que tu te gourres

Si tu crois petite

Si tu crois hum hum

Que ton teint de rose

Ta taille de guêpe

Tes mignons biceps

Tes ongles d'émail

Ta cuisse de nymphe

Et ton pied léger

Si tu crois qu'ça va

Qu'ça va qu'ça va qu'ça

Va durer toujours

Ce que tu te gourres fillette fillette

Ce que tu te gourres

Les beaux jours s'en vont

Les beaux jours de fête

Soleils et planètes

Tournent tous en rond

Mais toi ma petite

Tu marches tout droit

Vers c'que tu n'vois pas

Très sournois s'approchent

La ride véloce

La pesante graisse

Le menton triplé

Le muscle avachi

Allons cueille cueille les roses, les roses

Roses de la vie

Roses de la vie

Et que leurs pétales

Soient la mer étale

De tous les bonheurs

De tous les bonheurs

Allons cueille cueille

Si tu le fais pas

Ce que tu te gourres fillette fillette

Ce que tu te gourres

Raymond Queneau (1903-1976)

hebergeur d'image

Source : La Poésie française à travers ses succès, édition Larousse.

Photo : ce poème ressemble fortement à une chanson, et l’on a l’impression d’un écho tout le long, un peu comme dans un opéra ...



Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site