La pléïade

 

La Pléïade (1549-1560)

Définition : La pléiade, ou anciennement « Brigade », est le nom resté à la postérité d’un groupe composé de sept jeunes poètes, qui, au milieu du XVIe siècle, ont désiré se présenter comme l’avenir de la poésie française, sans tradition littéraire. Cette théorie littéraire repose en partie sur l’imitation des lettres antiques, pour lesquels ces sept auteurs (dont la liste s’élargira avec le temps) avaient une profonde estime.

Au contraire des autres poètes du siècle qui peaufinent l’écriture des vers, la pléiade se veut inspiratrice.  La pléiade autorise tous les genres, styles et tons.

Les sept auteurs de la Pléiade sont : Joachim du Bellay, Jacques Peletier du Mans, Rémy Belleau, Antoine de Baïf, Pontus de Tyard et Étienne Jodelle, mais le plus connu restera Pierre de Ronsard.

 

Voici le poème que j'ai choisi :

Heureux qui, comme Ulysse...

Heureux qui, comme Ulysse, a fait un beau voyage,

Ou comme cestuy là qui conquit la toison,

Et puis est retourné, plein d'usage et raison,

Vivre entre ses parents le reste de son aage !

Quand revoiray-je, helas, de mon petit village

Fumer la cheminee, et en quelle saison

Revoiray-je le clos de ma pauvre maison,

Qui m'est une province, et beaucoup d'avantage ?

Plus me plaist le sejour qu'ont basty mes ayeux,

Que des palais Romains le front audacieux,

Plus que le marbre dur me plaist l'ardoise fine,

Plus mon Loyre Gaulois, que le Tybre Latin,

Plus mon petit Lyré que le mont Palatin :

Et plus que l'air marin la douceur Angevine.

Joachim DU BELLAY, Les Regrets (1558)


hebergeur d'image

Photo : L’écriture de ce poème, à cause de l’ancien français, me fait immédiatement penser aux Paysans, qui souvent parlent encore un peu cette langue ou alors un dialecte comme le breton, comme ce fût le cas pour mes grands-parents.

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site